Conscience et Respect de Soi

Publié le 27 Avril 2010

 

"Imaginez une marmite remplie d’eau froide, dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite. L’eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue de nager.

La température commence à grimper. L’eau est chaude. C’est un peu plus que n’apprécie la grenouille, mais elle ne s’affole pas pour autant, surtout que la chaleur tend à la fatiguer et à l’engourdir.

L’eau est vraiment chaude maintenant. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle est aussi affaiblie, alors elle supporte, elle s’efforce de s’adapter et ne fait rien.

La température de l’eau va ainsi continuer de monter progressivement, sans changement brusque, jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir, sans jamais s’être extraite de la marmite.

Plongée d’un coup dans une marmite à 50°, la même grenouille donnerait immédiatement un coup de patte salutaire et se retrouverait dehors.

 

Cette expérience (à ne surtout pas reproduire) est riche d’enseignements. Elle nous montre qu’une détérioration suffisamment lente échappe à notre conscience et ne suscite la plupart du temps pas de réaction, pas d’opposition, pas de révolte de notre part."

 

ce texte issus est de

« La grenouille qui ne savait pas qu’elle était cuite et autres leçons de vie » d'Olivier Clerc

 

grenouille1.gif

Rédigé par soulafati

Publié dans #lectures

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sissi 27/05/2010 08:36



ton texte me touche enormement , il est tellement vrai , on s'enfonce  dans ce qui est mauvais pour nous parcequ'on en recoit des petites doses   chaque jours jusqu'a trouver cela
normal  habituel jusqu'a  perdre notre propre exquilibre.


Merci grace a la pauvre petite grenouille , on peut ouvrir rapidement les yeux , amitiés sissi .



lachtitezalex 27/04/2010 12:14



dis donc, c'est chaud ton histoire !!!



soulafati 28/04/2010 15:25



oui c'est trés chaud


Vivre sous la pression permanente de la famille, du travail, de la société, ... pendant des années, au dépend de sa santé physique et mentale ça donne un peu ça.
Quand on est jeune on fait avec, on barbote dans l'eau de la vie puis avec le temps et l'âge, on finit par cuire sans s'en rendre compte. Epuisé pour s'en sortir quand on s'en rend compte. C'est
en pensant à une amie qui m'a dit la semaine dernière que tant que le corps tenait elle continuait son rythme de folie ... que j'ai voulu publier ce texte.


bizous