La joie cachée derrière le mental

Publié le 20 Septembre 2012

 

oiseau.jpg

"Je compris que lorsque je croyais mes pensées, je souffrais, mais que lorsque je ne les croyais pas, je ne souffrais pas, et que cela était vrai pour tous les êtres humains. La liberté est aussi simple que cela. Je découvris que la souffrance était optionnelle. Je découvris en moi une joie qui n’a pas disparu depuis, pas un seul instant. Cette joie est en chacun, toujours."

Byron Katie

Rédigé par soulafati

Publié dans #Réflexions

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anne 20/09/2012 09:25


Citation très belle, dont je suis en train de découvrir la vérité! Merci!

soulafati 26/10/2012 13:49



oui c'est une belle vérité à découvrir :)