changer son angle de vue

Publié le 12 Décembre 2010

noel-copie-12.jpg

 

C’était au temps où Nasreddin était contrebandier. Il passait tous les matins la frontière avec un âne chargé de ballots. Tout le monde savait qu’il faisait de la contrebande. Il ne s’en cachait pas d’ailleurs. Tous les matins les douaniers fouillaient les sacs, examinaient la bête, à rebrousse-poil, de la queue au museau. Rien. Ils ne trouvaient jamais rien. Cela dura vingt ans ainsi. Et puis un jour le chef douanier, blanchi sous le harnais, retrouve Nasreddin à la maison de thé. « Tu sais, lui dit-il, je suis maintenant à la retraite. Tu peux me parler sans danger. Que passais-tu à la frontière ? » Et Nasreddin : « Des ânes. Je passais des ânes. »

 

Nasreddin.jpg

Rédigé par soulafati

Publié dans #Réflexions

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article